EXPERTS: La nouvelle politique d'exclusion en matière de don de sang rate la cible

Lecture infographique : NOUS Y SOMMES PRESQUE  76 % des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes donneraient du sang s’ils étaient éligibles*  3 MOIS 12 MOIS INTERDICTION À VIE  Cependant, l’imposition d’un délai de trois mois rate la cible. Le Canada a besoin d’une politique équitable pour les personnes queer en matière de don de sang.   *Données tirées de l’édition 2018 du sondage Sexe au présent

Vancouver, le 8 mai 2019 Santé Canada vient d'approuver une demande conjointe dHéma-Québec et de la Société canadienne du sang afin de permettre aux hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes de pouvoir faire don de sang après trois mois d'abstinence plutôt quun an. n who have sex with men from 12 months to three months since their last same-sex encounter.

 De nombreux chercheurs et militants pour les droits homosexuels ont affirmé que ce type de politique dexclusion basé sur le temps écoulé depuis le dernier rapport sexuel est discriminatoire et ne correspond pas à la réalité scientifique actuelle en matière de transmission du VIH.

Les politiques du genre laissent supposer que notre sang est dangereux alors que celui des personnes hétéros ne lest pas.

 « Nous croyons quil sagit dun pas dans la bonne direction, mais lannonce daujourdhui risque de ne rien changer pour la majorité des hommes gais et bisexuels sexuellement actifs au Canada. Nous ne demandons pas à la plupart des Canadiens de ne pas avoir de relations intimes pendant trois mois avant de pouvoir donner du sang, alors pourquoi imposons-nous cette exigence aux hommes ayant des relations sexuelles avec dautres hommes? », demande Nathan Lachowsky, directeur de recherche du Centre de recherche communautaire.

 En 2015, le gouvernement du Canada a injecté 3 millions de dollars en nouveaux fonds de recherche auprès de la Société canadienne du sang. Cet argent a permis de financer 15 projets de recherche, dont le sondage Sexe au présent du Centre de recherche communautaire. Le sondage est lenquête comportementale la plus importante menée auprès des hommes ayant des relations avec dautres hommes au Canada et est réalisée en collaboration avec des organismes communautaires et des universités à travers le pays.

 « Assurer la sécurité des réserves de sang canadiennes devrait être un enjeu de première importance et les changements au niveau de cette politique doivent être considérés attentivement. Voilà pourquoi nous voulons collaborer avec nos partenaires de la Société du sang du Canada et utiliser les données de Sexe au présent afin d’élaborer une nouvelle politique qui ne discrimine pas en fonction du sexe et de lorientation sexuelle des gens. Nous croyons que cette nouvelle nouvelle politique rate la cible avec son délai de trois mois. Les Canadiens méritent une politique qui ne favorise pas la stigmatisation, mais qui tient compte des comportements spécifiques associés à la transmission du VIH basés sur des données scientifiques modernes. »

 L’édition 2018 du sondage a été financée principalement par la Société canadienne du sang afin de d’étudier la possibilité dinstaurer une politique plus inclusive à l’égard des hommes ayant des relations sexuelles avec dautres hommes. Les trois quarts des participants ont indiqué être prêts à donner du sang sil s étaient éligibles. Ce changement au niveau du délai ne permettra pas à beaucoup plus dhommes gais et bisexuels de donner du sang.

 « Les politiques du genre laissent supposer que notre sang est dangereux alors que celui des personnes hétéros ne lest pas. Ce genre de stigmatisation systématique doit cesser, et nous avons hâte de collaborer avec nos partenaires dHéma-Québec et de la Société canadienne du sang afin d’élaborer une politique équitable pour tous en matière de don de sang », a conclut Lachowsky.

 

[30]

 

Contact média :

Rob Higgins

Courriel : rob.higgins@cbrc.net

Available in english.

CBRC

À propos de CBRC

Le Centre de recherche communautaire (CRBC) promeut la santé des hommes homosexuels par le biais de la recherche et du développement d’interventions. Nous sommes compris les hommes (cis et trans) bisexuels et queer et les personnes bi-spirituelles.
EXPERTS: LA NOUVELLE POLITIQUE D’EXCLUSION EN MATIÈRE DE DON DE SANG RATE LA CIBLE
EXPERTS: La nouvelle politique d'exclusion en matière de don de sang rate la cible
Check out Centre de recherche communautaire. I just joined.