Soins d’affirmation de genre au Canada, par province et territoire

Au Canada, les démarches pour accéder aux soins d’affirmation de genre varient d’une région à l’autre. Utilisez le menu déroulant pour consulter les ressources disponibles dans chaque province. Consultez aussi Let’s Talk Hormones de la Gay Men’s Sexual Health Alliance (en anglais seulement), vous y trouverez des exemples de lettres à présenter au personnel de la santé.

Available in English.

En Alberta, les soins d’affirmation de genre sont accessibles par le biais des prestataires de soins primaires, ainsi que dans plusieurs cliniques spécialisées (voir ci-dessous). Pour plus d’informations et de soutien, consultez la Trans Wellness Initiative.

La Clinique du genre de Calgary propose des services d’évaluation et de soutien tout au long du parcours de transition, et achemine les personnes vers les fournisseurs d’hormones et les services chirurgicaux d’affirmation de genre. Elle offre également des services de soutien à la santé mentale (par exemple, en cas d’anxiété liée au genre) et à la transition sociale (notamment dans les cadres familiaux et professionnels et pour les documents légaux).

Le Programme du genre de l’Université de l’Alberta, à Edmonton, propose également des évaluations complètes et des soins d’affirmation de genre, avec des départements de psychiatrie, d’endocrinologie, de médecine pédiatrique et adolescente, et de soutien infirmier.

En ce qui concerne la couverture financière, le ministère de la Santé de l’Alberta couvre de nombreux soins de transition médicale, tels que l’hormonothérapie et les interventions chirurgicales, dans le cadre de son programme de réaffirmation du genre. Cependant, certaines opérations chirurgicales couvertes par l’Alberta doivent être effectuées à l’hôpital GrS de Montréal. Comme la liste d’attente au GrS est extrêmement longue (plusieurs années d’attente), beaucoup de patient·e·s cherchent des options payantes ailleurs.

Pour les personnes qui résident en Alberta et qui souhaitent bénéficier d’une transition médicale financée par le gouvernement, le ministère de la Santé de l’Alberta couvre les frais une seule fois par personne. Pour être admissible, il faut avoir reçu un diagnostic de dysphorie de genre et répondre aux critères du programme chirurgical sur le bas du corps (phalloplastie, métaidoïoplastie ou vaginoplastie). Les formulaires de demande de financement sont accessibles ici

L’Alberta offre également une couverture pour l’augmentation mammaire et la mastectomie, mais vous devez obtenir une autorisation préalable en soumettant une demande de chirurgie mammaire. Une évaluation et un diagnostic de dysphorie de genre par un·e psychiatre ou un·e autre médecin sont également exigés. Enfin, votre croissance mammaire doit être faible ou nulle, selon le ou la chirurgien·ne.


Le système de santé provincial de Colombie-Britannique a intégré tous les aspects des soins d’affirmation de genre dans le cadre du programme Trans Care BC. Trans Care BC propose des soins équitables et accessibles aux personnes trans de toute la province, ainsi que des services de planification chirurgicale et de soutien par les pair·e·s. L’organisme a élaboré l’un des principaux guides canadiens sur les soins d’affirmation de genre, intitulé Gender-Affirming Care for Trans, Two-Spirit, and Gender Diverse Patients in BC: A Primary Care Toolkit. Son équipe d’orientation aide les patient·e·s à s’orienter dans le système de santé et les achemine vers les bons services.

En Colombie-Britannique, les personnes trans et de diverses identités de genre peuvent accéder à l’hormonothérapie par l’intermédiaire des prestataires de soins primaires, des endocrinologues (à condition qu’un·e autre prestataire de soins ait procédé à une évaluation psychosociale et confirmé que la personne est prête pour le traitement), ou encore, dans certaines régions, des cliniques pour personnes trans.

Les personnes qui souhaitent avoir recours à une opération d’affirmation de genre doivent tout d’abord rencontrer un·e prestataire de soins primaires pour planifier les procédures chirurgicales. Trans Care BC propose un guide complet sur les démarches à suivre pour obtenir une opération, qui détaille les différentes étapes : planification, admissibilité, exigences par procédure, financement et formulaires requis. Depuis 2019, les opérations sur le haut et le bas du corps sont pratiquées dans la province, ce qui réduit la nécessité de se rendre à l’extérieur de la province ou du pays pour obtenir ces soins. Le programme de chirurgie de genre de Colombie-Britannique (Gender Surgery Program BC) est le plus grand programme de la côte ouest à coordonner l’accès des patient·e·s aux opérations sur le bas du corps. Il est également offert aux patient·e·s du Yukon. Outre la prise en charge de nombreuses procédures et interventions chirurgicales, d’autres programmes d’aide financière existent :

  • Le Gender Surgery Program BC couvre l’épilation médicalement requise avant l’intervention chirurgicale.
  • Hope Air finance les vols à destination et en provenance des sites d’intervention chirurgicale.
  • Le Programme d’aide aux voyages (Travel Assistance Program, ou TAP) peut couvrir une partie des frais de déplacement liés à une intervention chirurgicale.
  • La First Nations Health Authority peut couvrir les frais de repas, d’hébergement et de déplacement des personnes qui remplissent les conditions requises.

L’Île-du-Prince-Édouard couvre diverses procédures et opérations d’affirmation de genre, comme l’indique sa politique de couverture des interventions chirurgicales pour l’affirmation du genre. Cette politique a été mise à jour en juillet 2023 pour inclure dans les services couverts la masculinisation du torse et la thérapie orthophonique.

Les médecins et les infirmier·ière·s praticien·ne·s ayant les qualifications requises peuvent prescrire l’hormonothérapie. Si vous n’avez pas accès à une personne qualifiée, vous pouvez demander comment obtenir une évaluation psychosociale préalable au traitement en contactant les intervenantes-pivots. Les personnes qui n’ont pas de médecin de famille ou d’infirmier·ière praticien·ne (ou qui ne se sentent pas à l’aise de discuter d’hormonothérapie avec le personnel de santé auquel elles ont accès) peuvent s’adresser à la Clinique d’affirmation de genre qui se tient deux fois par mois au Sherwood Medical Centre, 2e étage, 15, Brackley Point Rd, Charlottetown. Vous pouvez appeler le 902-569-7772 ou envoyer un courriel à [email protected].

Certaines opérations d’affirmation de genre sont pratiquées à l’Î.-P.-É., mais la plupart sont renvoyées à l’extérieur de la province. En général, les frais de voyage et d’hébergement ne sont pas couverts. Toutes les procédures doivent être préalablement approuvées pour être couvertes par Santé Î.-P.-É. L’approbation des procédures non chirurgicales peut être obtenue en demandant à un·e prestataire de soins primaires de remplir le formulaire de demande d’approbation préalable pour une intervention de confirmation du genre (anglais seulement) et de le soumettre à la clinique d’affirmation du genre de Santé Î.-P.-É ou au coordonnateur des services médicaux hors province de Santé Î.-P.-É, si l’intervention chirurgicale doit être effectuée en dehors de la province. Une aide financière pour les déplacements à des fins médicales hors de la province est également proposée.


Au Manitoba, un diagnostic de dysphorie de genre est nécessaire pour bénéficier de la couverture publique des soins d’affirmation de genre. Il peut être obtenu auprès des prestataires de soins primaires ou dans les cliniques spécialisées dans les soins d’affirmation de genre. Vous pouvez trouver un·e prestataire de soins primaires en utilisant l’outil de recherche des médecins de famille de la province.

L’hormonothérapie peut être obtenue auprès des prestataires de soins primaires qualifié·e·s ou dans les cliniques spécialisées (voir plus bas). Les médicaments prescrits dans le cadre de l’hormonothérapie sont partiellement ou conditionnellement couverts et sont également accessibles par le biais du programme d’assurance-médicaments du Manitoba, à condition d’y être admissible.

En ce qui concerne l’accès aux interventions chirurgicales, le ministère de la Santé du Manitoba exige une lettre de recommandation d’un·e psychologue agréé·e et d’un·e prestataire de soins de santé reconnu·e. La plupart des interventions chirurgicales doivent également être précédées d’une hormonothérapie substitutive d’au moins un an, et de nombreuses procédures sont effectuées en dehors de la province, au Centre métropolitain de chirurgie (GrS) de Montréal. Les délais d’attente pour les opérations chirurgicales peuvent aller jusqu’à 30 mois. Pour une liste complète des procédures couvertes, consultez la ressource Gender Affirming Services in Manitoba, élaborée par l’ACÉQM, ou contactez le ministère de la Santé du Manitoba.

Le Manitoba dispose de deux cliniques principales offrant des soins d’affirmation de genre aux personnes trans (une pour les jeunes et une pour les adultes), toutes deux situées à Winnipeg. Toutefois, les délais d’attente sont longs dans les deux cas. Le programme Gender Diversity Assessment and Action for Youth (GDAAY) du HSC Children’s Hospital à Winnipeg offre des services intégrés de soins et de soutien aux jeunes tout au long de leur parcours d’affirmation de genre. Il comprend l’évaluation et le traitement des jeunes de 14 ans et moins. La Trans Health Klinic offre des services aux personnes de 16 ans et plus qui souhaitent obtenir des soins de transition médicale (mise en place de l’hormonothérapie, interventions et opérations chirurgicales). La clinique exige que les patient·e·s aient un·e prestataire de soins primaires afin de pouvoir lui transférer après un certain temps plusieurs aspects des soins (comme le renouvellement des ordonnances d’hormones).


Depuis 2016, année où le Nouveau-Brunswick a commencé à couvrir certaines opérations d’affirmation de genre, la province a fait des progrès importants dans le domaine.

Pour accéder à l’hormonothérapie, vous devez demander à votre prestataire de soins primaires d’effectuer une évaluation psychosociale, qui vise à déterminer si vous être prêt·e pour le traitement. Il est possible que cette personne vous oriente vers un·e psychologue à cet effet, mais ce n’est pas obligatoire. Une procédure similaire est également requise pour avoir accès aux opérations d’affirmation de genre. Une fois que votre prestataire aura évalué que vous être prêt·e pour l’opération, il lui faudra soumettre une demande d’approbation préalable de chirurgie de confirmation de genre pour faire approuver le remboursement de la procédure par le régime d’assurance-maladie du Nouveau-Brunswick. La plupart des interventions chirurgicales sont effectuées à l’extérieur de la province, au Centre métropolitain de chirurgie (GrS) de Montréal, auquel cas les frais de déplacement sont également remboursés.

Vous pouvez consulter cette ressource sur les soins médicaux d’affirmation (anglais seulement) élaborée par Pistes bispirituelles, queers et trans au Nouveau-Brunswick. Vous y trouverez tous les détails sur l’accès aux soins, une liste de prestataires de soins qualifié·e·s, des informations sur la couverture et les formulaires gouvernementaux requis.


Les soins d’affirmation de genre sont régis par la politique sur les soins d’affirmation de genre (2023). Vous y trouverez tous les détails sur les procédures d’évaluation, d’orientation et d’approbation. La Nouvelle-Écosse dispose également d’un programme de santé destiné spécifiquement aux personnes de diverses identités de genre, prideHealth. Plusieurs services d’affirmation de genre (services psychologiques, counseling et traitement hormonal) sont assurés par le biais de ce programme.

Les jeunes (de 19 ans et moins) qui se trouvent à Halifax peuvent communiquer avec IWK Trans Health Team pour obtenir des soins d’affirmation de genre. Les jeunes vivant à l’extérieur d’Halifax peuvent appeler le Service d’accueil en santé mentale et en dépendance de la Nouvelle-Écosse au numéro gratuit 1-855-922-1122, qui les mettra en relation avec la clinique de santé communautaire enfance et adolescence la plus proche. Les adultes de plus de 19 ans peuvent contacter prideHealth, qui les mettra en contact avec un fournisseur d’hormones.

Les opérations d’affirmation de genre sont couvertes par l’assurance-maladie de la Nouvelle-Écosse (MSI). Certaines opérations sont pratiquées en Nouvelle-Écosse, tandis que d’autres doivent être effectuées au GrS de Montréal. Les personnes qui doivent se rendre à Montréal peuvent se faire rembourser de nombreux frais directement associés à l’intervention, dont les coûts de transport et d’hébergement, conformément à la Nova Scotia Out-of-Province Travel and Accommodation Assistance Policy.


En mars 2022, le ministre de la Santé du Nunavut, John Main, a annoncé que son gouvernement prendrait en charge les services de santé mentale et de soutien à la transition des Nunavummiut trans et non binaires. Le ministère de la Santé s’associe au Centre métropolitain de chirurgie (GrS) de Montréal pour fournir ces services. Toutefois, les critères d’admissibilité n’ont pas encore été rendus publics. TransCare+ a créé une ressource sur l’accès à la chirurgie et la couverture par province et territoire (en anglais), qui comprend des détails sur le Nunavut.


En Ontario, les soins d’affirmation de genre sont largement pris en charge par l’organisme Sherbourne Health, à Toronto. Sherbourne administre le programme Santé arc-en-ciel Ontario (SAO), dont le mandat est d’améliorer les résultats en matière de santé des personnes queers et trans. Les personnes trans et de diverses identités de genre peuvent consulter le répertoire de prestataires de services de santé 2SLGBTQ+ de SAO pour trouver des prestataires ayant les bonnes qualifications dans leur communauté.

Le traitement hormonal substitutif (THS) pour les personnes trans et non binaires n’est plus un domaine spécialisé en Ontario. Cela signifie que, dans la plupart des cas, votre prestataire de soins primaires (médecin ou infirmier·ière praticien·ne) peut vous prescrire un THS. Le Trans Health Guide (anglais seulement) de SAO propose des conseils aux prestataires et aux patient·e·s sur les THS, ainsi que sur tous les autres aspects des soins d’affirmation de genre. Pour les personnes couvertes par le programme de médicaments de l’Ontario, la testostérone injectable est couverte sur présentation d’une demande de produit médicamenteux ne figurant pas dans la liste, tandis que les antiandrogènes et l’estradiol pris par voie orale sont couverts sans approbation préalable. Les personnes de moins de 17 ans peuvent bénéficier d’un soutien dans leur parcours de transition à la clinique pour jeunes transgenres de SickKids.

L’Ontario prend en charge les opérations d’affirmation de genre sur présentation d’une demande d’approbation préalableremplie par un·e prestataire de soins primaires. Consultez la foire aux questions de SAO sur les chirurgies de transitionpour une liste complète des interventions chirurgicales couvertes. L’Ontario offre également une aide financière pour couvrir les frais de déplacement des personnes résidant dans le nord de l’Ontario qui souhaitent obtenir des services spécialisés loin de chez elles. À cet effet, consultez la page Demande de subvention accordée aux résidents du nord de l’Ontario pour frais de transport à des fins médicales. Vous trouverez plus de détails sur chacune des interventions chirurgicales couvertes par l’Assurance-santé de l’Ontario dans les résumés des chirurgies de transition pour les professionnels de la santé créés par SAO.


Le Québec suit les normes de soins de l’Association mondiale des professionnels pour la santé transgenre (WPATH)pour déterminer l’admissibilité d’une personne aux soins médicaux de transition. Transitionner.info est une ressource en ligne qui explique en détail divers aspects des soins d’affirmation de genre au Québec.

Il n’y a pas de démarches normalisées pour accéder à l’hormonothérapie au Québec. Certain·e·s médecins exigent une lettre de recommandation d’un·e professionnel·le de la santé mentale, tandis que d’autres agissent de manière indépendante, en s’appuyant sur les principes du consentement éclairé pour prescrire l’hormonothérapie. Dans certains cas, les personnes sont orientées vers des endocrinologues. Si vous n’avez pas de prestataire de soins primaires, consultez cette liste de prestataires transaffirmatif·ive·s.

Les opérations d’affirmation de genre sont couvertes par le biais d’un programme spécial du ministère de la Santé et des Services sociaux géré par le CHUM (Centre hospitalier de l’Université de Montréal) et doivent être effectuées au GrS de Montréal, une clinique privée, pour être couvertes. Vous trouverez ici plus de détails sur les conditions d’admissibilité et d’accès.


En Saskatchewan, il est possible d’accéder aux soins d’affirmation de genre par l’intermédiaire des prestataires de soins primaires. Les personnes qui n’en ont pas peuvent se tourner vers les Trans Health Navigators – TransSask. La Coalition pour la santé trans de la Saskatchewan a également créé un Guide sur la transition médicale qui donne un aperçu des options en matière de soins d’affirmation de genre dans la province.

Les personnes qui possèdent une carte santé active de la Saskatchewan peuvent bénéficier de la couverture de certains traitements hormonaux substitutifs. Les demandes de renseignements sur la couverture de l’hormonothérapie peuvent être adressées à la Direction des régimes d’assurance-médicaments et de prestations complémentaires du ministère de la Santé, au 1-800-667-7581 ou au 306-787-3317.

Certaines opérations d’affirmation de genre, telles que l’hystérectomie et la mastectomie, sont pratiquées en Saskatchewan. Les procédures plus complexes sont renvoyées en dehors de la province. Une autorisation préalable du ministère est requise pour la prise en charge des procédures hors province. Tous les détails sur l’accès aux opérations et aux approbations sont disponibles sur la page Gender Identity, Gender Diversity, and Transgender Support.

 


En 2019, Terre-Neuve-et-Labrador a élargi sa couverture des opérations d’affirmation de genre. Néanmoins, la province manque encore de médecins ayant les compétences nécessaires dans le domaine de la santé trans. Il existe peu d’options pour les personnes souhaitant avoir recours à une hormonothérapie, et toutes les interventions chirurgicales doivent être pratiquées en dehors de la province. Les seules cliniques spécialisées dans les soins des personnes trans sont le Planned Parenthood - Newfoundland and Labrador Sexual Health Centre et la Gender Wellness Clinic (pour les jeunes), toutes deux situées à Saint-Jean de Terre-Neuve.

L’hormonothérapie peut être obtenue par le biais des prestataires de soins primaires et aucun diagnostic de dysphorie de genre n’est exigé. Les hormones sur ordonnance sont partiellement couvertes par l’assurance publique.

L’admissibilité aux opérations chirurgicales et leur couverture sont expliquées dans le document du ministère de la Santé et des Services communautaires intitulé Trans-Related Surgeries Policy (2019). Avant de planifier une intervention chirurgicale, votre médecin devra soumettre une demande d’approbation préalable au ministère de la Santé et des Services communautaires de Terre-Neuve-et-Labrador. Vous trouverez ici une liste des médecins ayant les qualifications nécessaires pour évaluer si la personne est prête pour l’opération.


Les services de soins d’affirmation de genre offerts dans les Territoires du Nord-Ouest sont détaillés dans la politique Healthcare for Transgender, Non-binary, and Gender-Nonconforming People: Guidelines for the NWT (2020). Cette politique s’appuie en grande partie sur les lignes directrices de la Colombie-Britannique, souvent considérées parmi les plus développées du Canada.

L’hormonothérapie peut être obtenue dans les T.N.-O. sans passer par un·e endocrinologue. Toutefois, si votre prestataire de soins primaires n’est pas en mesure de la prescrire, il est possible qu’on vous dirige vers un·e endocrinologue de l’extérieur de la province, habituellement en Alberta. Les opérations d’affirmation de genre ne sont pas pratiquées dans les T.N.-O., de sorte que les personnes sont dirigées vers des cliniques hors province, en Alberta, en Ontario ou au Québec, en fonction de la procédure.


Le Yukon dispose du système de soins d’affirmation de genre le plus complet du Canada depuis qu’il a annoncé sa nouvelle politique sur les soins d’affirmation de genre en 2021. Les politiques B.13 (Politique sur la formation en communication et en affirmation de genre et sur l’élimination des poils) et B.14 (Politique sur les chirurgies d’affirmation de genre) décrivent les soins d’affirmation de genre auxquels les résident·e·s du Yukon ont accès grâce à l’assurance publique. Ces soins comprennent notamment les opérations sur le haut et le bas du corps, les interventions sur le visage, le remodelage du corps, les procédures de féminisation de la voix, l’épilation et la formation vocale et communicationnelle.

Bien que la couverture de nombreuses procédures fût suspendue en raison de problèmes réglementaires dans les nouvelles politiques durant un temps, la situation est maintenant réglée. Plusieurs soins sont donc maintenant couverts par l’assurance publique du Yukon.


En plus de la couverture offerte par les provinces et les territoires, le coût des médicaments et de l’équipement liés aux soins d’affirmation de genre, ainsi que les frais de voyage pour obtenir une intervention chirurgicale sont couverts par le programme des services de santé non assurés.

La plupart des médicaments pertinents, tels que les hormones, sont disponibles sans autorisation préalable. Les équipements tels que les camisoles de compression (« binders ») et les prothèses péniennes (« packers ») sont également couverts par le programme des services de santé non assurés, conformément à la prestation pour équipement médical et fournitures médicales. Vous trouverez plus d’informations dans la liste des prestations des équipements et fournitures de soins personnels (rubrique 9.6 : Affirmation du genre). Le programme des services de santé non assurés ne couvre pas le coût des interventions chirurgicales, mais il couvre les frais de voyage pour les opérations qui ne sont pas proposées localement. Il s’agit donc des déplacements hors de la province pour les interventions chirurgicales d’affirmation de genre qui sont couvertes par un régime d’assurance provincial ou territorial. De plus amples informations sont disponibles dans cet article sur les prestations des SSNA répondant aux besoins en matière de santé des personnes 2SLGBTQQIA+.


Frequently asked questions at Centre de recherche communautaire
Soins d’affirmation de genre au Canada, par province et territoire
Check out Centre de recherche communautaire. I just joined.