Thérapie de conversion et SOGIECE

Les efforts de coercition visant à changer l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou l’expression de genre — désignés en anglais par l’acronyme SOGIECE, qui signifie Sexual orientation and gender identity and expression change efforts — sont des pratiques profondément malsaines et discréditées sur le plan scientifique qui ciblent les Canadien·ne·s 2SLGBTQ vulnérables. Afin de protéger les gens contre ces traitements cruels, tous les paliers gouvernementaux devraient s’efforcer d’interdire les efforts des personnes et des organisations qui préconisent les SOGIECE et d’encourager l’élaboration de programmes et de services positifs et affirmatifs.

Le fait de définir ce que le terme SOGIECE signifie fait partie intégrante du défi de mettre fin à ces efforts. Mieux connue sous le nom de « thérapie de conversion » (TC), l’expression SOGIECE désigne une vaste gamme de pratiques qui englobe tout effort, explicite ou implicite, visant à faire pression sur une personne pour la pousser à renier, refouler ou changer son orientation sexuelle et/ou son identité ou expression de genre afin d’être hétérosexuelle et/ou cisgenre. Cela implique des efforts organisés et soutenus qui se traduisent parfois par une forme de pression permanente.

Les SOGIECE se répartissent en quatre catégories distinctes : efforts de psychothérapie, efforts médicaux, efforts confessionnels et efforts punitifs. Cependant, dans certains cas, ces efforts de conversion sont cumulatifs. Par exemple, une personne qui ressent une détresse liée à son identité de genre ou son orientation sexuelle peut consulter un thérapeute, un fournisseur de soins de santé, un dirigeant religieux ou une autre figure d’autorité afin d’obtenir des conseils à ce sujet. Ce conseiller pourrait alors donner des conseils qui pourraient entrainer un délai au niveau du parcours effectué par la personne afin d’accepter la nature inaltérable et souhaitable de sa sexualité ou entraver ce dernier. Un parent pourrait contraindre une personne mineure de suivre ce type de « thérapie », lui causant ainsi un préjudice irréparable.

Même lorsqu’ils sont informels et peu fréquents, les SOGIECE peuvent causer beaucoup de tort aux personnes 2SLGBTQ. Afin d’aider à prévenir ces pratiques au Canada, le CBRC travaille avec des chercheur·se·s, des survivant·e·s, des leaders communautaires et des décideur·se·s politiques afin de :

  • écouter les personnes qui ont subi des préjudices, évaluer les besoins en matière de soutien, élaborer un plan de plaidoyer et travailler avec des partenaires canadiens pour fournir les formes de soutien nécessaires à la guérison
  • améliorer la connaissance et la compréhension de l’impact des SOGIECE sur les communautés queer et trans ainsi que les prestataires de services et les décideur·se·s politiques; et
  • développer des interventions capables de limiter ou de restreindre les SOGIECE en cours et de répondre aux besoins sociaux et de santé des survivant·e·s, dont des interdictions législatives et des programmes ou services affirmatifs destinés aux communautés queer et trans.

Available in English.

Le Projet de soutiens à l’intention des survivant·e·s des SOGIECE/de la « thérapie » de conversion est un projet de recherche communautaire mené par et pour les survivant·e·s de SOGIECE/TC. L’objectif est d’écouter les personnes qui ont subi des préjudices, d’évaluer les besoins en matière de soutien, d’élaborer un plan de plaidoyer et de travailler avec des partenaires canadiens pour offrir les soutiens nécessaires afin de favoriser leur rétablissement.

Les personnes 2SLGBTQ au Canada (âgées de 15 ans et plus) qui ont subi des préjudices dus à des pressions visant à renier, refouler ou changer leur orientation sexuelle ou leur expression ou identité de genre sont invitées à participer au projet (qui se terminera le 30 septembre 2021).

  • Répondez au sondage
  • Participez à un groupe de discussion
  • Prenez rendez-vous pour une entrevue
  • Répondez aux questions par courriel

Apprenez-en plus en visitant le www.noconversioncanada.com/survey-fr. Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Jordan Sullivan, le coordonnateur du projet, à [email protected]


À qui pouvez-vous vous adresser en tant que survivant·e? Que pouvez-vous faire si vous êtes l’ami·e d’un·e survivant·e? Qui que vous soyez, des soutiens s’offrent à vous. Malheureusement, ils peuvent être rares et difficiles à trouver. Nous avons compilé ci-dessous quelques conseils et ressources pour soutenir les survivant·e·s des SOGIECE/de la TC, peu importe si vous êtes vous-même un·e survivant·e ou s’il s’agit d’un·e ami·e ou d’un·e membre de votre famille.

Pour les survivant·e·s :

  • Conversion Therapy Dropout Network est un autre réseau de soutien pour survivant·e·s. Survivor Sunday, une table ronde où les survivant·e·s se réunissent et partagent leurs histoires, a lieu le dernier dimanche de chaque mois.
  • CT Survivors est un groupe de survivant·e·s qui se sont réuni·e·s pour trouver une connexion et guérir. Vous pouvez vous inscrire à leur bulletin d’information et participer à leurs événements, qui comprennent diverses discussions sur la gestion de traumatismes pour les survivant·e·s. Ce réseau est basé aux États-Unis et accueille les survivant·e·s canadien·ne·s des SOGIECE/de la thérapie de conversion.
  • CT Survivors Connect est un nouveau groupe de soutien en ligne canadien dirigé par des survivant·e·s. Suivez-les sur Twitter ou Facebook.

Pour les parents :

  • Just As They Are: Protecting Our Children from the Harms of Conversion Therapy. National Center for Lesbian Rights. Ce guide américain (mai 2020) aide les parents à reconnaître quand et comment la thérapie de conversion est promue, fournit des informations sur les dangers de cette pratique et nomme les meilleures pratiques pour les parents qui cherchent à promouvoir la santé et le bien-être de leur enfant LGBTQ.

Pour les survivant·e·s, les familles et les praticien·ne·s :


Rapports du CBRC :

  • DERNIÈRES NOUVELLE : La thérapie de conversion au Canada (juin 2021) : Ce rapport, composé de données recueillies dans le cadre de l’édition 2019 du sondage Sexe au présent, révèle que pas moins de 10 % des personnes GBT2Q au Canada ont subi une thérapie de conversion.
  • MISE À JOUR : Thérapie de conversion et SOGIECE au Canada (février 2021) : Ce rapport est basé sur les données préliminaires de plus de 7 200 hommes issus de minorités sexuelles qui ont participé à l’édition 2021 de notre sondage Sexe au présent et suggère que les SOGIECE et la thérapie de conversion continuent d’avoir un impact sur les personnes GBT2Q au Canada.
  • Protéger les minorités sexuelles et de genre du Canada contre les efforts nuisibles visant à tenter de changer l’orientation sexuelle et l’identité de genre d’une personne. Salway, T. (s.d.). Centre de recherche communautaire

Recherches supplémentaires :


  • Mettre fin aux efforts de coercition visant à changer l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou l’expression de genre (SOGIECE) : ce rapport propose une vue globale sur les efforts de changement d’orientation sexuelle et d’identité et d’expression de genre (SOGIECE), leurs effets, l’état actuel au Canada, et les limites des interdictions et des contestations judiciaires. (CBRC)
  • Ending conversion therapy in Canada: Survivors, community leaders, researchers, and allies address the current and future states of sexual orientation and gender identity and expression change efforts : Le 2019 Vancouver SOGIECE Dialogue a eu lieu le 2 novembre 2019. L’objectif était de réunir des survivant·e·s, des leaders communautaires, des chercheur·se·s et des défenseur·se·s de politiques afin de partager des expériences professionnelles et personnelles en lien aux SOGIECE, d’identifier les principaux besoins en matière de santé et de services sociaux des survivant·e·s des SOGIECE, d’échanger des idées sur les interventions pan-nord-américaines et de déterminer comment la recherche pourrait être entreprise afin de combler les lacunes dans les connaissances.
  • No Conversion Canada : Une coalition nationale à but non lucratif qui vise l’élimination de la thérapie de conversion au Canada. Comprend un guide d’action législative. L’élaboration de ce guide a été soutenue par des spécialistes, des universitaires, des personnes ayant une expérience vécue et des leaders religieux et communautaires de premier plan afin d’aider les législateur·rice·s et les décideur·se·s à mieux comprendre leurs rôles et leurs responsabilités dans la prise d’action afin de protéger les personnes LGBTQS de la « thérapie de conversion » au sein de leurs communautés locales. Ce guide révisé s’appuie sur une publication antérieure et offre des mises à jour concernant les nouvelles recherches, le vécu des survivant·e·s et les récents développements législatifs et politiques, y compris l’introduction d’une législation fédérale visant à criminaliser la thérapie de conversion.
  • Vidéo : Ending, Healing, and Learning - The Current and Future State of SOGICE. Séance plénière du Sommet 2019. Travis Salway, épidémiologiste social et chercheur de premier plan sur les SOGICE, a animé cette séance interactive comportant une discussion critique du point de vue des survivant·e·s, des défenseur·se·s des politiques et des prestataires de services afin de mobiliser la recherche, la pratique et les actions politiques en ce qui concerne les efforts de changement d’orientation sexuelle et d’identité de genre (SOGICE). Cette séance a permis de mieux faire connaître et comprendre la thérapie de conversion, ou SOGICE au Canada, et ses conséquences sur la sexualité, l’identité, la santé et le bien-être social, ainsi que les mesures à prendre pour aider les survivant·e·s à guérir.
  • Conversion Therapy in Canada: The Roles and Responsibilities of Municipalities (2019). Le Dr Kristopher Wells, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la compréhension publique des jeunes issus des minorités sexuelles et de genre, a publié ce rapport en partenariat avec des survivant·e·s de la thérapie de conversion et des organisations de la société civile. L’élaboration de ce guide a été soutenue par des spécialistes, des universitaires, des personnes ayant une expérience vécue et des leaders religieux et communautaires de premier plan afin d’aider les législateur·rice·s et les décideur·se·s à mieux comprendre leurs rôles et leurs responsabilités dans la prise d’action afin de protéger les personnes 2SLGBTQ de la « thérapie de conversion » au sein de leurs communautés locales. Il présente les dernières recherches et preuves sur l’état de la thérapie de conversion au Canada et appelle les municipalités à prendre des mesures législatives pour mettre fin à cette pratique abusive. Toute personne est valide, et toute personne mérite de pouvoir être qui elle est.
  • Résumé : Protéger les minorités sexuelles et de genre du Canada contre les efforts nuisibles visant à tenter de changer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne Comité permanent de la santé (HESA) pour l’étude de la santé 2SLGBTQ au Canada. Ce dossier explique comment les thérapies visant à tenter de changer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre (SOGICE) d’une personne sont des pratiques pseudoscientifiques dont le but est de changer, de réparer, de convertir ou de supprimer les sentiments ou l’expression d’une attirance sexuelle non désirés à l’égard d’une personne du même sexe ou les sentiments ou expressions non désirés de dissociation entre le sexe biologique assigné à la naissance et l’identité de genre. Il souligne que les SOGIES sont non seulement inefficaces pour changer l’orientation et l’identité sexuelles, mais qu’elles sont associées à de nombreux préjudices psychologiques, notamment une faible estime de soi, la haine de soi, la dépression, l’anxiété, une consommation problématique de substances, ainsi que des idées et des tentatives de suicide.
  • Projet de loi C-6 : Loi modifiant le Code criminel (thérapie de conversion)

Sources de soutien additionnelles (États-Unis)

  • The Trevor Project La campagne « 50 Bills 50 States » vise à mettre fin à la thérapie de conversion dans chaque État.

Frequently asked questions at Centre de recherche communautaire
Thérapie de conversion et SOGIECE
Check out Centre de recherche communautaire. I just joined.