Atelier — Consentement et respect : en parler, oui, mais agir, c’est mieux !


* Cette présentation a été enregistrée en français. Des sous-titres sont offerts en français et en anglais.

Quatre ans après que l'explosion du mouvement #metoo a lancé un bilan public sur la manière dont les agressions sexuelles, l'exploitation et le manque de consentement ont été normalisés dans notre culture, il y a eu d'énormes progrès dans la reconnaissance publique de la nécessité d'un changement significatif. Actuellement, nous vivons une nouvelle vague de dénonciations à Montréal et au Québec en général, dont davantage de personnes LGBTQ+, qui rappelle à quel point ces expériences non consensuelles sont répandues mais souvent invisibilisées. Il reste cependant trop peu d'attention accordée aux expériences d'agression de et par des personnes queer, en particulier des hommes. Les stéréotypes sexistes et homophobes conduisent beaucoup d'entre nous à supposer que les hommes GBT sont plus capables de se protéger, qu'ils veulent toujours des relations sexuelles, etc., ce qui nous amène a nuire la vérité inconfortable. Depuis plus de 3 ans, RÉZO développe des outils et s'engage dans des partenariats de recherche pour mieux comprendre les façons dont les agressions et l'importance du consentement sont banalisées dans nos communautés. Nous proposons un atelier en 2 parties: 1) une présentation des campagnes chocs médiatisées de RÉZO et des enseignements que nous avons tirés des réponses positives et moins positives des membres de nos communautés, en particulier la manière que cet effort peut être vu comme en conflit avec le combat pour une sexualité queer épanouie et 2) une discussion facilitée entre participants sur les barrières et opportunités qu’ils voient dans leurs communautés pour encourager un changement du paradigme autour du consentement entre hommes GBT.

Brock Dumville, Alexandre Dumont Blais (RÉZO) et Gabriel Giroux (Université Laval)

Available in English.

CBRC

À propos de CBRC

Le Centre de recherche communautaire (CBRC) promeut la santé des hommes gais, bisexuels, trans, bispirituels et queer (GBT2Q) par le biais de la recherche et du développement d'interventions.
Atelier — Consentement et respect : en parler, oui, mais agir, c’est mieux !
Atelier — Consentement et respect : en parler, oui, mais agir, c’est mieux !
Check out Centre de recherche communautaire. I just joined.