Rencontrez l'équipe du programme bispirituel du CBRC

Dans le cadre du Mois national de l'histoire autochtone, l'équipe du programme bispirituel du CBRC a voulu présenter certain·e·s de ses employé·e·s bispirituel·le·s et queer autochtones qui ont joué un rôle essentiel dans le développement des ressources et de la revendication bispirituelles dans le secteur sans but lucratif.


Jessy.png

Jessy Dame (Gestionnaire du programme bispirituel)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des peuples salish de la côte, y compris les territoires des nations xwməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh), soit Vancouver.

Les premiers efforts de revendication de Jessy étaient précoces, car ils ont eu lieu alors qu'il était encore au secondaire. « J'ai dû me battre avec acharnement contre le district scolaire local afin de développer et augmenter la quantité de matériel pédagogique disponible qui était inclusif des communautés queer et autochtones. Voilà ce qui m'a motivé à m'orienter vers le travail de la revendication. » Depuis, il a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en soins infirmiers, en se concentrant principalement sur la santé sexuelle, la santé LGBTQ+, ainsi que la santé bispirituelle et autochtone queer. Jessy travaille en tant qu'infirmier certifié en santé sexuelle dans une clinique desservant une clientèle majoritairement queer tout en occupant le poste de gestionnaire du programme bispirituel au CBRC. Dans le cadre de ce rôle, Jessy est en mesure de travailler pour et avec la communauté bispirituelle afin d'éliminer les barrières sociétales et d'accroître la représentation bispirituelle.


Martin

Martin Morberg (Coordonnateur du programme bispirituel)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des nations lək̓ʷəŋən et W̱SÁNEĆ, soit Victoria

Martin Morberg est un homme bispirituel tutchone et tlingit du Nord, venant de la communauté éloignée de Mayo, dans le territoire du Yukon. Il est membre de la Première Nation Na-Cho Nyäk Dun. « Mon objectif est de donner du pouvoir aux vies et aux voix des personnes bispirituelles et autochtones touchées par le VIH et la dépendance, et ce, tout en contribuant à la visibilité de ces communautés. » Une grande partie du travail et de l'activisme de Martin est ancrée dans les initiatives communautaires et populaires, et il reconnaît que de nombreux leaders autochtones et membres de la communauté l'ont guidé et soutenu afin de devenir l'activiste qu'il est aujourd'hui. Il espère transmettre ces connaissances et ce soutien aux communautés autochtones et aux personnes bispirituelles, ainsi que de contribuer au travail important et à la récupération de la culture et de l'identité bispirituelles.


Lane Bonertz

Lane Bonertz (Ami, Dépistage au présent)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des Kanien’kehá:ka, c’est-à-dire Tiohtià:ke, soit Montréal

Lane est un Blackfoot de la Première Nation Piikani (Aapátohsipikáni) dans le sud de l'Alberta. « Mon approche à la vie et au travail est informée par le fait d'avoir grandi dans un village agricole rural et d'avoir reconnu le pouvoir qui découle du soutien et de la collaboration au sein d'une communauté. » Il travaille, fait du bénévolat et mène des efforts de revendication au sein de la communauté LGBTQ2S+ depuis plusieurs années, et c'est toujours une responsabilité qu'il accueille avec plaisir. Passionné par les langues, le désir d'apprendre de Lane l'a conduit loin de chez lui et dans de nombreuses villes différentes, mais il finit toujours par revenir auprès de sa famille et de ses ami·e·s.


Daniel Sands portrait

Daniel Sands (Pair navigateur)

Pronom : iel
Lieu de résidence : Terres non cédées des nations lək̓ʷəŋən et W̱SÁNEĆ, soit Victoria

Ayant grandi dans les années 1980 et habité diverses petites villes de l'Alberta, Daniel a toujours su qu'iel ne correspondait pas aux normes rigides qu'on lui imposait. « Bien que je ne connaissais pas les termes gai et bispirituel quand j'étais enfant, le fait de les apprendre plus tard m'a semblé simultanément terrifiant et comme si je venais finalement de trouver ma place. » De nombreuses années plus tard, lors d'un cercle de tambours à son centre d'amitié autochtone local, il y avait une chanson avec des instructions pour que les femmes chantent et jouent du tambour au milieu pendant que les hommes dansent autour d'elles. En tant que personne bispirituelle, Daniel n'a pas reçu d'instructions. « J'utilisais une marchette à l'époque et je n'étais pas capable de danser en ligne comme je le faisais il y a de cela des années – j'étais heureux de simplement pouvoir observer. » Après la fin du cercle, Daniel a demandé à un Aîné ce qu'iel aurait dû faire en tant que personne bispirituelle pendant cette chanson. « Il m'a dit que j'aurais pu chanter, danser, faire les deux, faire ni l'un ni l'autre, ou simplement faire ce que je voulais. C'était toute une affirmation! » Il n'y avait pas toujours eu une voie claire à suivre pour Daniel dans la vie, mais c'est à ce moment-là qu'iel a réalisé qu'iel avait toujours forgé son propre chemin tout au long de sa vie. Cela lui a donné la force de continuer.


Jessy.png

William Flett (Pair navigateur)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres ancestrales et non cédées des peuples de la langue hən̓q̓əmin̓əm̓, soit Burnaby

Membre de la Nation haïda, William Flett s’identifie comme un artiste, un bénévole et un pair pour les autres jeunes hommes gais vivant avec le VIH. « Mon diagnostic de VIH m’a rendu autonome en me connectant à ma communauté et en renforçant mon lien avec mes racines en tant qu’artiste haïda. » Grâce à l’aide fournie par les organisations communautaires queer, il a été en mesure d’apprendre beaucoup sur le VIH, chose qui a rendu son cheminement possible, jusqu’à ce que lui, aussi, devienne un facilitateur des connaissances qui l’ont aidé. Ses valeurs demeurent alignées à celles de ces organisations. William priorise les connaissances fondées sur la science et innovatrices, tout en travaillant à rendre ces connaissances aussi inclusives et accessibles que possible afin de faciliter une compréhension plus approfondie. Il consacre son temps libre à jouer à des jeux et à suivre les centaines de chaînes YouTube auxquelles il est abonné.


Portrait of Rocky James

Rocky James (Émissaire des Salish de la côte)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des peuples salish de la côte, y compris les territoires des nations xwməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh), soit Vancouver.

Rocky est l'émissaire bispirituel des Salish de la côte au CBRC. Il est issu des tribus Penelakut, situées au nord des îles Galiano, Penelakut et Tent ; elles comptent également une réserve sur l’île de Vancouver, près de Crofton. Les tribus Penelakut font partie de la nation salish de la côte. Rocky est titulaire d’un baccalauréat en études des Premières Nations et d'une maîtrise en développement humain et social (spécialisation en politiques et pratiques). « Dans le cadre de mon travail au CBRC, je localise les appels à l'action de la Commission de la vérité et réconciliation du Canada, les appels à la justice de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, ainsi que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. » Rocky soutient également le projet d'histoires orales avec des Aînés bispirituels. Ce projet sert de fondation autochtone dans la construction de la longue maison bispirituelle du CBRC, un forum qui permet aux personnes bispirituelles de discuter d'enjeux qui impactent leur bien-être et leur développement.


Portrait of Harlan Pruden

Harlan Pruden (Mentor et gardien du savoir)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des peuples salish de la côte, y compris les territoires des nations xwməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh), soit Vancouver

Harlan (Nēhiyo/Cri) travaille avec et pour la communauté bispirituelle à l'échelle locale et nationale. Il est actuellement responsable de l'application du savoir autochtone à Chee Mamuk, un programme de santé autochtone au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, et cofondateur du Two-Spirit Dry Lab, le premier groupe/laboratoire de recherche de l'île de la Tortue qui se concentre exclusivement sur les personnes, les communautés et les expériences bispirituelles. Harlan est également rédacteur en chef de TwoSpiritJournal.com et membre consultatif de l'Institut de la santé des femmes et des hommes des Instituts de recherche en santé du Canada. Avant son arrivée à Vancouver en 2015, il a été cofondateur et directeur de la NorthEast Two-Spirit Society (une organisation communautaire new-yorkaise) et a été nommé par le président Obama au Presidential Advisory Council on HIV/AIDS (PACHA) des États-Unis. « J'ai fourni des conseils, des renseignements et des recommandations au secrétaire à la Santé et aux Services sociaux et à la Maison-Blanche. En décembre 2018, j'ai été (heureusement) renvoyé/congédié du PACHA par M. Trump par le biais de FedEx. »


Portrait of Zailee Beauchamp

Zailee Beauchamp (Chercheuse pair)

Pronoms : elle/iel
Lieu de résidence : Terres ancestrales des Erie, des Neutral, des Huron-Wendat, des Haudenosaunee et des Mississaugas, sur le territoire couvert par l’entente du plat à une cuillère, soit Hamilton

Zailee a récemment débuté sa carrière après avoir décroché un diplôme en psychologie sociale de l'Université McMaster. « Faire du bénévolat sur le campus et dans la ville m'a inspiré à m'orienter vers le travail effectué directement auprès de la communauté, notamment lors d'événements culturels. » Pendant son temps libre, elle est écrivaine et illustratrice et écrit ses propres histoires originales qui portent principalement sur les nuances de la société en général.


Portrait of Matthew Fisher

Matthew B. Fischer (Chercheur pair)

Pronom : il
Lieu de résidence : Terres non cédées des peuples salish de la côte, y compris les territoires des nations xwməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh), soit Vancouver

Matthew Fischer est un fier Mi'kmaq bispirituel et membre de la Première Nation Qualipu de Terre-Neuve. Il a beaucoup voyagé au Canada et à travers le monde. Il a passé du temps dans la plupart des provinces et dans deux territoires avant de s'établir à Vancouver (où il vit depuis 30 ans). Matthew a une personnalité très responsable, expressive, inspirante et amicale. La capacité de s'exprimer lui vient naturellement et il est rarement à court de mots. « En fait, je dois souvent réfréner ma langue trop active! Matthew a été actif dans les syndicats, utilisant sa voix et ses compétences afin de plaider en faveur de personnes vivant des injustices sur leur lieu de travail. Il travaille maintenant comme chercheur pair au Two-Spirit Dry Lab, où il mène des recherches sur la santé des personnes bispirituelles dans les communautés autochtones. Il consacre son temps libre à l'apprentissage de sa culture, ce qui lui a été refusé pendant 40 ans. Il aime jardiner, faire du vélo, jouer à des jeux et, oui, prendre de longues marches sur la plage en souhaitant la paix dans le monde.

Le mois prochain, nous vous présenterons les membres de l'équipe de recherche du CBRC.

Available in English.

CBRC

À propos de CBRC

Le Centre de recherche communautaire (CBRC) promeut la santé des hommes gais, bisexuels, trans, bispirituels et queer (GBT2Q) par le biais de la recherche et du développement d'interventions.
Rencontrez l'équipe du programme bispirituel du CBRC
Rencontrez l'équipe du programme bispirituel du CBRC
Check out Centre de recherche communautaire. I just joined.